vendredi 21 décembre 2012

Guimauves (marshmallows) enrobées de chocolat de MissTux


Le temps des Fêtes approche et on commence à penser cadeaux gourmands.  Pour l'occasion du party de Noël de l'association dont je fais partie du C.A, j'ai décidé de faire des cadeaux gourmands qui seraient distribués aux membres.  C'est là que l'idée des guimauves enrobées m'est venue.
Ça a été aussi l'occasion d'utiliser pour la première fois du chocolat de couverture.  Il s'agit de chocolat, vendu en pastilles, qui contient un taux de corps gras plus élevé que le chocolat ordinaire, ce qui fait que l'on n'a pas besoin d'ajouter de beurre ou autre corps gras pour avoir un chocolat fondu qui soit assez liquide pour faire un bel enrobage fin pour vos confiseries.

Pour les confiseurs en herbes québécois, si vous ne pouvez pas aller dans une confiserie pour aller en acheter, sachez qu'il y en a du noir à 72% de cacao dans les supermarchés Loblaws, Provigo et Maxi, sous la marque « Le Choix du Président », dans la section des produits de cuisson.  Il s'agit d'une boîte noire dont le contenu est bien indiqué.  C'est d'ailleurs ce que j'ai pris pour mes guimauves et ça fait vraiment la job !

Quant au matériel pour emballer les guimauves, il n'y a pas que dans les confiseries que vous pouvez trouver des kits pour sucettes (avec bâtons, petits sacs et attaches), puisque ma mère en a trouvé (marque Wilton) chez Walmart, dans le coin pâtisserie/confiserie, et elle est partie avec les quatre paquets qu'il y avait sur les tablettes.  Puisqu'il s'agit de paquets pour faire 18 sucettes, j'ai donc fait 72 guimauves enrobées en tout.

Puisque je voulais faire deux variétés, j'ai donc fait la moitié des guimauves avec seulement l'enrobage de chocolat, tandis que pour l'autre moitié, j'ai utilisé des noisettes cuites et hachées par mes soins, mais vous pouvez très bien remplacer par autre chose (noix de coco, bonbons à décorer, etc.).

Je peux dire que les guimauves ont fait fureur parmi les membres, puisque certains membres en ont repris, et je suis donc revenue avec moins de 10 guimauves, sur les 72 que j'avais !




Ingrédients
  • 18 guimauves de grosseur moyenne
  • 100g de chocolat de couverture
  • 100g de garniture pour décorer au choix (noix rôties et hachées, noix de coco, bonbons à gâteaux, etc.).
  • Un kit pour 18 sucettes.






Préparation
  1. Piquer chacune des guimauves avec un bâton à sucette. Réserver, puis préparer une plaque tapissée de papier ciré.
  2. Dans un bain-marie, faire fondre le chocolat jusqu'à ce qu'il reste encore des petits morceaux. Baisser le feu au minimum et continuer à brasser jusqu'à ce qu'il soit complètement fondu. En laissant le feu au minimum, cela va maintenir le chocolat à la bonne consistance sans trop chauffer.
  3. Tremper une à une les guimauves en les recouvrant entièrement.  Tenir la guimauve au dessus du bain-marie pendant une minute pour la laisser s'égoutter, en tournant de temps à autre, puis déposer sur le papier ciré. Si désiré, rouler les guimauves dans la garniture décorative.
  4. Une fois toutes les guimauves enrobées, les réfrigérer pour faire figer le chocolat. Les emballer ensuite et garder réfrigéré jusqu'au moment de les donner. 

jeudi 20 décembre 2012

Gâteau étagé à l'érable de Corralou


Pour l'anniversaire de mon frère, j'ai décidé de faire un gâteau à partir d'une des deux boîtes de mélange pour gâteau aux pacanes au beurre.  En faisant des recherches, j'ai trouvé cette recette qui m'avait l'air bien intéressant, mais dont il y avait un gros hic : ça demandait la moitié d'un pot de fromage à la crème… sauf qu'il en existe deux formats, soit la 250g et la 400g !  Alors, on n'avait aucune fichue d'idée de quel format elle parlait ! J'ai donc pris une chance en me disant que c'était probablement la moitié d'un pot de 400g et j'ai donc mis un pot de 250g… Erreur ! J'aurais dû mettre la moitié du pot de 250g, puisqu'il a fallu presque doubler la quantité de sucre glace, et même à ça, c'était encore trop coulant !

S'il y a une chose qui m'insulte autant dans une recette, c'est bien des quantités ambigües dans le genre "un pot de …" ou "une barquette de …", SANS INDIQUER LE FORMAT en grammes ou en millilitres !! Car premièrement, s'il existe plus d'un format, on ne sait pas de quel format on parle, et deuxièmement, les formats peuvent différer selon de quel côté de l'Atlantique on se trouve, car chez nous au Québec, l'expression "une livre de beurre" a encore tout son sens puisque le beurre et ses substituts sont encore empaquetés selon les mesures impériales (227g, 454g, 908g).

Ceci était mon chiâlage du mois, on passe maintenant à la recette, dont je vais comme d'habitude commenter entre parenthèses.

Ingrédients 

Gâteau
  • 1 boîte de préparation à gâteau blanc ou doré du commerce (moi pacanes au beurre)
  • 4 oeufs
  • 1 tasse (250ml) de lait
  • 3 c. à soupe (45ml) d'essence d'érable
Crémage
  • 1/2 tasse (125ml) de beurre ou margarine 
  • 125g de fromage à la crème léger (la moitié d'un petit contenant)
  • 2 c. à soupe (30ml) de liquide (crème, lait ou crème alcoolisée à l'érable type Coureur des Bois)
  • 3 c. à soupe (45ml) d'essence d'érable 
  • 4 2/3 de sucre glace, tamisé
  • 1/2 tasse (125ml) de pacanes en morceaux
  • 1/2 tasse (125ml) de noix de Grenoble en morceaux
Note : la quantité d'essence d'érable peut paraître énorme, mais pour l'avoir essayé, c'est goûteux, mais pas à l'excès.  Pour me simplifier, je prends une petite bouteille complète de 43ml pour avoir la quantité demandée pour chaque mélange.


Préparation
  1. Préchauffer le four à 350°F (180°C) et vaporiser d'huile végétale deux moules carrés de 8 pouces (20cm) ou deux moules ronds de 9 pouces (23cm).
  2. Dans un très grand bol, y déposer les 4 oeufs et fouettes à la mixette pendant 3 minutes.
  3. Ajouter le lait et l'essence d'érable puis fouetter à la mixette 8 minutes. (Le mélange prendra du volume durant le battage, d'où l'importance de prendre un très grand bol !) Ajouter le mélange et fouetter pendant 2 minutes.
  4. Répartir le mélange dans les deux moules et cuire au four pendant 25 à 30 minutes, dépendamment de votre four (la convection tend à cuire les gâteau un peu plus rapidement). Le gâteau est cuit lorsqu'un cure-dent inséré en ressort propre.
  5. Laisser refroidir avant de démouler, puis couper chaque gâteau en 2 pour faire 4 étages. Laisser de côté.
  6. Pour le crémage, battre en crème le corps gras et le fromage avec la mixette jusqu'à l'obtention d'un mélange homogène.
  7. Àjouter le liquide et l'essence de vanille et bien fouetter à la mixette pendant une à deux minutes. Àjouter graduellement le sucre glace, toujours en fouettant, pour obtenir un crémage léger avec des pics qui s'étendent bien.
  8. À l'aide d'une spatule, crémer les étages et les empiler.
  9. Àjouter les noix au crémage restant et passer à la mixette pendant une à deux minutes. Les noix doivent se casser mais ne doivent pas être en trop petits morceaux.
  10. Toujours à l'aide de la spatule, crémer tout le gâteau.

Note : Pour niveler ou pour couper un gâteau en deux étages, même si on peut utiliser un couteau à pain, il existe un outil muni d'un fil de métal, qui permet de couper facilement les gâteaux. Vous pouvez le trouver dans les boutiques d'articles de cuisine ou de pâtisserie, ou dans le coin pâtisserie des grandes surfaces.

Croquettes de tofu au panko



Alors que je venais d'apprendre à faire des rondelles d'oignons panées à l'anglaise, j'ai eu envie d'essayer de faire la même chose avec le tofu.  L'occasion s'est vite présentée lorsque je me suis retrouvée seule à la maison, alors que mes parents ont eu besoin de dépannage lorsque la voiture qu'ils conduisaient a rendu l'âme dans une petite ville de la région de Charlevoix.  J'ai alors sorti le paquet d'une livre de tofu ferme et je l'ai coupé en croquettes puis mariné dans une quantité égale d'eau et de sauce soya, avant de les paner à l'anglaise avec le restant de panko qui traînait dans le garde-manger, et de les faire frire dans la friteuse pour avoir de belles croquettes dorées et croustillantes à souhait ! Une belle alternative aux croquettes de poulet, pour les lundis sans viande, le tout avec votre trempette préférée (miel, sauce thaïe, etc.) et un accompagnement de votre choix.  Notez que vous pouvez remplacer le panko par des Corn Flakes grossièrement écrasées, ça donne le même résultat.

Ingrédients

Anglaise
  • 1 oeuf
  • 1 c. à soupe d'huile végétale
  • Sel et poivre, au goût
  • 3 c. à soupe d'eau ou de lait  
Le reste
  • 1 paquet de 454g de tofu ferme, coupé en carrés de 3cm X 3cm X 1cm.
  • 1 tasse et demie (375ml) de marinade composée d'une part d'eau pour une part de sauce soya
  • 1 tasse de farine
  • 1 tasse et demie (375ml) de panko (chapelure japonaise) ou de céréales de flocons de maïs type Corn Flakes, émietté 

Préparation 
  1. Dans un contenant rectangulaire ou dans un sac refermable, faire mariner les morceaux de tofu dans le mélange d'eau et de sauce soya pendant au moins 15 à 20 minutes. Les retirer de la marinade et les déposer sur une grille pour les laisser éliminer le surplus de liquide.
  2. Pendant ce temps, préchauffer la friteuse à 375°F (190°C) et préparer l'anglaise en battant l'oeuf, puis en ajoutant l'huile, les assaisonnement puis l'eau ou le lait, en mélangeant bien.
  3. Rouler un à un les morceaux de tofu dans la farine, ensuite dans l'anglaise puis dans la chapelure. Réserver les croquettes sur un plateau jusqu'à ce que vous les ayez tous panés.
  4. Faire frire la moitié des croquettes jusqu'à ce qu'elles prennent une belle teinte dorée. Les réserver ensuite dans un plat de service tapissé de papier absorbant. Répéter avec la deuxième moitié des croquettes.
  5. Servir avec votre trempette préférée (miel, sauce thaïe au chili, sauce aux arachides etc.), accompagné de frites ou de riz et des légumes.


Note : Si vous voulez ajouter des assaisonnements, ajoutez-les dans l'anglaise.

mardi 18 décembre 2012

Penne à la saucisse italienne



Quand on a décongelé des saucisses italiennes en trop, ce qui nous est arrivé récemment, c'est toujours bon dans des pâtes !  C'est donc dans cette optique que je me suis lancée à la recherche d'une recette de pâtes à la saucisse italienne, que j'ai finalement trouvée ici, pour passer le paquet de 5 saucisses emballées sous vide.  Avec sa sauce rosée, les morceaux de tomate et le fromage mozzarella, c'était délicieux !

Et juste en passant, ne faites pas la même gaffe que moi : ne cuisez pas les pâtes avant, car elles cuiront déjà dans la sauce rosée !

Ingrédients
  • 1 livre (450g) de saucisses italiennes douces ou fortes (moi un paquet de 5 saucisses)
  • 1 oignon, haché
  • 1 gousse d'ail, hachée
  • 1 c. à thé (5ml) s'assaisonnement à l'italienne
  • 1/4 de c. à thé (1ml) de piment fort broyé (moi piment en poudre puisque je n'avais plus de flocons)
  • 1 c. à soupe (15ml) de fécule de maïs
  • 2 tasses (500ml) de lait
  • 1 boîte de 19 oz (540ml) de tomates, hachées (avec le jus)
  • 8 oz (250g) de penne
  • 1 tasse (250ml) de fromage mozzarella râpé

Préparation
  1. Couper les saucisses en morceaux de 1 po (2.5cm)
  2. Dans un grand poêlon, cuire les saucisses à feu moyen jusqu'à ce qu'elles aient bruni de tous les côtés.
  3. Ajouter l'oignon, l'ail, l'assaisonnement à l'italienne et le piment fort et cuire jusqu'à ce que l'oignon soit tendre.
  4. Incorporer la fécule de maïs (je la mets dans le lait). Ajouter le lait et brasser jusqu'à ce que la sauce vienne à ébullition et épaississe.
  5. Ajouter les tomates et les penne, ramener à ébullition, couvrir puis laisser mijoter pendant 15 minutes ou jusqu'à ce que les pâtes soient tendres.
  6. Incorporer le mozzarella et servir.

suggestions du site d'origine : Pour des pâtes plus relevées, utiliser des tomates en boîte assaisonnées, et utiliser 1/2 c. à thé à 1 c. à thé (2 à 5ml) de poudre chili au moment d'assaisonner les saucisses.

lundi 17 décembre 2012

Cupcakes à la mayonnaise et au chocolat avec glace choco-cerises


Je n'avais encore jamais fait des vrais cupcakes auparavant, mais récemment, j'ai fait l'achat d'un moule à cupcakes surprise via le catalogue Avon (ma mère est vendeuse Avon), dont on peut piquer des fruits, guimauves et autres surprises gourmandes au milieu pour que ce soit au centre du petit gâteau. Puis un jour, j'étais revenue avec 12 jaunes d'oeuf de l'école, qui allaient être jetés, et j'ai fait ma première mayonnaise.  Or, puisqu'au bout d'une semaine, le temps limite de conservation, j'avais encore une tasse de mayonnaise, je l'ai donc passée dans une recette de gâteau au chocolat dont j'ai trouvé la recette ici.  Sauf que j'ai dû faire des modifications, car en lisant les commentaires, je me suis rendue compte qu'il y avait trop de farine par rapport aux liquides.  J'ai donc fait les ajustements.  Une chance, sinon j'aurais eu à utiliser la KitchenAid qui aurait été la seule à être capable de mélanger ça avec son moteur puissant, car même avec les modifications, c'était encore épais ! La prochaine fois, j'ajusterai encore le ratio, car même ma prof de cuisine, qui est une chef reconnue, me l'a confirmé qu'il y a un problème de quantités.

Mis à part les changements dans les quantités, j'ai aussi remplacé l'eau avec du café fort refroidi, tandis que dans le glaçage, j'ai remplacé la vanille et le lait par du jus de cerises au marasquin. Pour couper un peu dans les calories, j'ai remplacé la moitié du sucre par du splenda.  Au centre des gâteaux, j'ai mis une cerise au marasquin, mais puisque je n'en avais pas assez, j'ai coupé aussi des morceaux de banane. Tout cela m'a fait 15 petits gâteaux

Je vais vous donner la recette telle qu'elle était, mais je vous indiquerai entre parenthèses les modifications que je suggère fortement de faire pour ne pas vous défaire les bras ou faire sauter votre mixette en brassant ! C'est une bonne alternative, lorsque vous n'avez plus d'oeufs ni de lait, puisque la mayonnaise (une émulsion d'oeufs et d'huile) remplace le corps gras et les oeufs, en plus que la recette ne demande pas de lait.



Ingrédients

Gâteau
  • 1 tasse (250ml) de mayonnaise
  • 1 tasse (250ml) de sucre
  • 1 c. à thé (5ml) d'essence de vanille
  • 2 1/4 (560ml) de farine, tamisée (moi 2 tasses, voire 1 3/4 tasse)
  • 1/2 tasse (125ml) de cacao
  • 1 c. à thé (5ml) de bicarbonate de soude (1 1/2 c. à thé pour moi)
  • 1 c. à thé (5ml) de levure chimique (1 1/2 c. à thé pour moi)
  • 1 pincée de sel
  • 3/4 de tasse (180ml) d'eau froide (moi 1 tasse, voire 1 1/4 de café fort froid)

Glaçage
  • 125g de fromage à la crème (moi léger)
  • 4 c. à thé (20ml) de lait (moi sirop de cerises au marasquin)
  • 2 1/2 (625ml) de sucre glace tamisé
  • Un carré d'1 oz (35g) de chocolat non sucré, fondu
  • 1 c. à thé (5ml) d'essence de vanille (moi sirop de cerises au marasquin)
  • 1 pincée de sel



Préparation
  1. Mélanger la mayonnaise avec le sucre et la vanille.
  2. Tamiser ensemble la farine, le bicarbonate de soude, la levure chimique, le cacao et le sel. Les ajouter au premier mélange en alternant avec l'eau et en battant bien après chaque addition.
  3. Verser dans un moule rond graissé de 9 po (23cm) ou dans 12 à 15 moules à petits gâteaux.
  4. Cuire au four de 25 à 30 minutes (ou plus, si besoin).
  5. Pour le glaçage, mélanger le fromage avec le lait, le sel et la vanille. Ajouter peu à peu le sucre glace. Ajouter finalement le chocolat fondu.
  6. Glacer le gâteau.  Dans le cas des cupcakes, décorer avec une poche à douille, puis déposer trois grains de chocolat noir sur chaque petit gâteau.


Note : Je mettrai à jour cette recette à mesure que je continuerai les essais avec cette recette, pour trouver les bonnes proportions.

dimanche 16 décembre 2012

Barres tendres santé aux noix, fruits et chocolat noir



Je ne me souviens plus si c'était en consultant une des thématiques sur Recettes du Québec ou si le lien avait été publié directement sur Facebook ou Twitter, mais je suis tombée un jour sur cette recette de barres tendres nourrissantes et savoureuses qui n'ont rien à envier à celles du commerce. En plus des ingrédients, c'est la quantité de barres tendres que ça donne qui m'a intéressée, puisqu'une seule recette en donne 24, ce qui est parfait quand on n'a pas envie de passer son temps à en refaire, surtout quand ça part vite !  Tous ceux à qui j'ai fait goûter mes barres tendres les ont adorés, et ma prof de cuisine est même partie avec ma feuille imprimée pour s'en faire des photocopies pour pouvoir en faire pour le café étudiant du cégep dont son entreprise a le contrat.

Ingrédients

Mélange 1
  • 2 tasses (500ml) d'abricots, dattes et canneberges, en petits morceaux
  • 1 tasse (250ml) de pacanes, noisettes et pistaches, en petits morceau
  • 3/4 de tasse (180ml) d'amandes effilées (tranchées)
  • 3/4 de tasse (180ml) de chocolat noir, en pépites ou en morceaux (moi en pépites)
  • 1 tasse (250ml) de noix de coco non sucrée
  • 1/3 de tasse (80ml) de graines de tournesol
  • 4 c. à soupe (60ml) de graines de lin
  • 3 tasses (750ml) de flocons d'avoine
  • 1 tasse (250ml) de farine
  • 50ml (1/4 de tasse) de poudre de cacao
  • 1 c. à soupe (15ml) de levure chimique
Mélange 2
  • 1/2 tasse (125ml) de miel liquide
  • 1/2 tasse (125ml) de sirop d'érable
  • 1/3 de tasse (80ml) de beurre ou margarine
  • 2 oeufs
  • 2 c. à thé de vanille




Préparation
  1. Dans un très grand bol, mélanger ensemble les ingrédients du premier mélange.
  2. Mélanger ensuite les ingrédients du deuxième mélange, en utilisant un fouet pour battre les oeufs et défaire les grumeaux du corps gras (le mélange doit être aussi homogène que possible).
  3. Ajouter le deuxième mélange au premier, et bien mélanger jusqu'à ce que tout soit bien humecté. Il ne doit rester aucun morceau sec.
  4. Préchauffer le four à 350°F (180°C).
  5. Tapisser le fond d'un moule rectangulaire de 9po par 13 pouces (23x33 cm) avec du papier ciré. Étendre uniformément la préparation dans le moule. Couvrir d'un papier ciré et presser avec un pilon pour bien compacter le mélange. Retirer ensuite le papier ciré et faire cuire à découvert pendant 15 minutes.
  6. Laisser complètement refroidir avant de démouler et découper les barres afin d'éviter qu'elles ne s'effritent (je le mets au frigo pour les découper le lendemain). Emballer les barres séparément dans du pellicule plastique.  Se congèlent très bien.  

Carrés aux canneberges



À chaque automne, je fais le plein des canneberges fraîches que je mets aussitôt à congeler pour pouvoir en utiliser dans les recettes, dont celle-ci qui est devenue un de mes classiques au niveau des desserts.  Cet automne, il me restait justement des canneberges de l'année dernière qu'il me fallait passer.  J'ai d'abord fait une recette pour un souper chez ma tante.  Je pensais rapporter les restes à l'école pour en faire goûter à mes camarades, mais ma tante a gardé le reste.  J'ai donc eu à en refaire pour pouvoir en apporter, et tout le monde à l'école a adoré !

Si vous trouvez les carrés aux dattes trop sucrées et que vous aimez les desserts acidulés, vous adorerez ce dessert, dont la recette provient du livre « Irrésistibles biscuits ».


Ingrédients
  • 1 sac de 340g de canneberges fraîches ou congelées
  • 250ml (1 tasse) de sucre
  • 125ml (1/2 tasse) de raisins secs
  • 15ml (1 c. à soupe) de fécule de maïs
  • 30ml (2 c. à soupe) d'eau froide
  • 250ml (1 tasse) de farine tout usage
  • 7ml (1 1/2 c. à thé) de bicarbonate de soude
  • 1 pincée de sel (omettre si vous prenez du beurre salé)
  • 250 ml (1 tasse) de beurre non-salé froid (moi beurre salé, j'omet le sel dans ce cas)
  • 250ml (1 tasse) de cassonade
  • 500ml (2 tasses) de flocons d'avoine

Préparation
  1. Préchauffer le four à 180°C (350°F)
  2. Dans une casserole, faire cuire les canneberges avec le sucre, jusqu'à ce qu'elles soient tendre, soit environ 5 minutes (j'ajoute un petit peu d'eau au début pour aider le sucre à fondre).  Les réduire en purée au pilon et poursuivre la cuisson pendant environ 10 à 15 minutes.  Ajouter les raisins secs et prolonger la cuisson pendant 2 minutes. Délayer la fécule de maïs dans l'eau froide, l'ajouter à la purée et laisser cuire jusqu'à ce que le médange épaississe. Retirer du feu, recouvrir d'un pellicule plastique et laisser refroidir jusqu'à l'utilisation.
  3. Tamiser ensemble la farine, la bicarbonate de soude et le sel.  Y mélanger le beurre en sablant, jusqu'à ce que le mélange soit grumeleux.  Y incorporer la cassonade et les flocons d'avoine.
  4. Étaler la moitié de cette préparation dans le fond d'un moule carré de 23cm (9 pouces) de côté. Recouvrir uniformément de la purée de canneberges, puis du reste du mélange de flocons d'avoine.
  5. Faire cuire au four 30 minutes (au centre si vous n'avez pas la convection). Laisser légèrement refroidir avant de détailler en carrés.

Notes :
  • Il arrive parfois que j'utilise du beurre non salé, mais puisque celui-ci se gâte facilement, on doit le garder congelé. Et lorsque je n'en ai pas, je prends du beurre salé et j'omet le sel.
  • Pour ceux qui ne veulent pas s'embarrasser d'utiliser les tasses à mesurer, sachez qu'une tasse de beurre équivaut à une demi-livre, soit 8 onces ou 227 grammes.

dimanche 30 septembre 2012

Muffins double chocolat, bleuet et caramel



Suite à mon gâteau doré au citron et bleuets, il me restait des bleuets à passer.  J'ai tout de suite pensé à cette recette.  Vu la quantité de bleuets, j'ai doublé la recette, mais puisque je n'avais pas assez de pépites de chocolat blanc, j'ai complété avec des pépites de caramel.  J'en ai ensuite apporté au camping alors que mon cousin était de passage, et tout le monde a adoré mes muffins !

Par contre, je ne sais pas c'est quoi les moules que l'auteure originale de la recette avait, mais ça faisait des muffins jumbo dans mes 24 petits moules !  Je suis sûre qu'avec la recette simple, j'aurais facilement rempli les 24 moules !

Ingrédients
  • 1 tasse (250ml) de farine
  • 1/3 (80ml) de tasse de cacao
  • 2/3 (160ml) de tasse de sucre
  • 2 c. à thé (10ml) de levure chimique
  • 1/2 c. à thé (2ml) de sel
  • 1 gros oeuf
  • 2/3 de tasse (160ml) de lait
  • 3 c. à soupe (15ml) d'huile végétale
  • 1/2 tasse (125ml) de pépites de chocolat blant (ou moitié-moitié avec des pépites de caramel)
  • 2/3 de tasse (160ml) de bleuets frais ou congelés (j'en avais davantage)



Préparation
  1. Préchauffer le four à 350°F (180°C)
  2. Battre l'oeuf, le lait et l'huile
  3. Tamiser ensemble la farine, le cacao, la levure chimique, le sel et le sucre
  4. Incorporer le mélange sec au mélange humide sans trop brasser.
  5. Ajouter les bleuets et les pépites de chocolat blanc.
  6. Verser dans des moules (6 à 9 muffins, mais dans mon cas, même à 12, ça fait des champignons !)
  7. Cuire au centre, environ 15 à 20 minutes.

Note : Les pépites de caramel au beurre donnent une petite touche irrésistible aux biscuits et muffins double-chocolat comportant déjà des pépites de chocolat blanc. 

Gâteau doré au citron et aux bleuets


Depuis quelques années déjà, je laisse aller ma créativité lorsque vient le temps de faire un gâteau pour un anniversaire.  Après le gâteau choco-framboise, le gâteau moka et le gâteau marbré, je me suis inspirée, pour les 32 ans de mariage de mes parents, des saveurs de l'été : le bleuet (myrtille sauvage) et le citron.

Je me suis donc replongée dans le vieux livre de recettes Purity de ma mère dont il faut tenir les pages avec une pince, pour finalement me baser sur une recette de gâteau doré et sur la variante à l'orange de la glace au beurre, que j'allais modifier par la suite.

Vu qu'on fêtait le 32è au camping, avec la famille de ma marraine, j'ai doublé la recette du gâteau et doublé celle du glaçage de couverture (honnêtement, j'aurais pu le tripler).  Ma marraine m'a fourni un sac de bleuets pour que je puisse mettre des bleuets dans la pâte à gâteau.  C'était aussi la première fois que je cuisais un gâteau dans un four à propane, puisque je l'ai fait dans notre fifthwheel.  Et en passant, petit conseil pour les campeurs qui font leur gâteau dans leur VR : Même s'il fait une chaleur crevante, éteignez la ventilation lorsque vous faites votre glaçage, car sinon ça va le sécher avant que vous puissiez l'étendre sur le gâteau !

Tout le monde a adoré la touche acidulée du citron qui vient balancer le sucré de la glace !  J'ai même donné les modifications à faire à la collègue de ma mère, et là aussi c'était un succès total !

Ingrédients

Pour le gâteau (recette double, pour un moule 9" x 13")

  • 1 tasse de beurre (250ml - équivaut à une demi-livre)
  • 2 tasses (500ml) de sucre
  • 4 oeufs
  • 2 c. à thé (5ml) d'extrait de citron
  • 3 1/3 tasse (780ml) de farine tout usage
  • 3 c. à thé (15ml) de levure chimique
  • 1 c. à thé (5ml) de sel
  • 1 1/2 tasse (325ml) de lait
  • Zeste d'un demi-citron
  • 1 tasse (250ml) de bleuets frais ou congelés

Pour la glace au citron (recette double)
  • 6 c. à table (90ml) de beurre mou ou de margarine
  • Une grosse pincée de sel
  • 4 tasses (1L) de sucre glace tamisé
  • 4 à 5 c. à soupe (60 à 75ml) de jus de citron
  • 2 c. à thé (10ml) de zeste de citron râpé finement
Pour la glace aux bleuets
  • 3 c. à table (45ml) de beurre mou ou de margarine
  • 1/4 à 1/2 c. à thé d'extrait de bleuets (disponible en confiserie)
  • Quelques gouttes de colorant bleu + 1 ou 2 gouttes de colorant rouge
  • 2 tasses (500ml) de sucre glace tamisé
  • 2 à 2 1/2 c. à soupe (30 à 37ml) de crème ou de lait chaud


Préparation

Pour le gâteau
  1. Préchauffer le four à 350°F (180°C)  Graisser ou vaporiser d'huile végétale un moule de 9" x 13".
  2. Réduire en crème le beurre.  Ajouter graduellement le sucre et battre jusqu'à consistance légère.  Ajouter un à un les oeufs puis l'extrait de citron, en battant bien entre chaque ajout.
  3. Tamiser ensemble la farine, la levure chimique et le sel.  Ajouter au premier appareil en alternant avec le lait.
  4. Ajouter finalement le zeste de citron et les bleuets et mélanger délicatement.
  5. Verser dans le moule préparer et faire cuire de 50 à 55 minutes une première fois, puis continuez à coups de 15 minutes, en vérifiant à chaque fois, jusqu'à ce que le dessus soit bien doré et qu'un cure-dent inséré en ressorte sec.
  6. Laisser tiédir dans le moule avant de le démouler et de le déposer sur une grille pour refroidir.



Pour la glace au citron
  1. Dans un cul de poule moyen, réduire en crème le beurre.  Ajouter et mêler le sel et un peu de jus de citron.
  2. Incorporer le sucre glace en alternant avec le jus de citron.
  3. Ajouter finalement le zeste de citron.  Ajouter un peu de liquide au besoin, pour que la glace puisse bien se travailler.
  4. Couvrir d'un pellicule plastique pour empêcher la glace de sécher.

Pour la glace aux bleuets
  1. Dans un petit cul de poule, réduire en crème le beurre.  Ajouter et mêler l'extrait de bleuet, le colorant et le sel.
  2. Incorporer le sicre glace en alternant avec la crème ou le lait.
  3. Au besoin, rectifier la coloration, la saveur et la quantité de liquide.



Pour l'étape finale 
  1. Déposer le gâteau refroidi (il est même recommandé de faire le gâteau la veille et de le réfrigérer une nuit avant de le glacer) sur un plateau de service suffisamment grand (une plaque à biscuits peut faire aussi) recouvert de papier d'aluminium.
  2. Couvrir le gâteau avec la glace au citron.  Ce n'est pas grave si les arêtes du gâteau restent visibles, vous pourrez les cacher avec une décoration bleue.
  3. Décorer et écrire avec la glace au bleuets, à l'aide d'une poche à douille, en laissant aller votre imagination.


Il ne vous reste plus qu'à déguster, avant de fêter en famille autour d'un bon feu !

Muffins aux framboises et aux bleuets


Ah les bonnes framboises de saison !  Nous avons des framboisiers de culture dans le coin de notre cour depuis que nous avons emménagé dans notre résidence actuelle.  Sauf que c'est la première fois que je suis aussi régulière dans le ramassage des framboises.  Avec le camping, j'allais aux framboises les lundis (lendemain du retour du camping) et les jeudis (dernier jour avant le départ) et une fois triés, je les mettais à congeler sur des plaques à biscuits pendant environ 1 heure avant de les transférer dans des sacs Ziploc.
Au début de la saison, qui commence autour du 20 juillet chez nous, j'ai donné la première récolte à ma marraine et j'ai utilisé la seconde récolte dans cette recette de muffins prise dans mon livre de recette acheté au kiosque CIBC du cancer du sein.  Puisque je n'avais pas de bleuets mais que j'avais le double de la quantité demandée de framboises, j'ai omis les bleuets pour utiliser toute la quantité de framboises.
Avec le zeste de citron, ces muffins sont tout simplement irrésistibles !

Ingrédients
  • 2 tasses (500ml) de farine tout usage
  • 1 c. à soupe (15ml) de levure chimique
  • 1 pincée de sel
  • 1 oeuf
  • 3/4 de tasse (180ml) de sucre
  • 3 c. à soupe (45ml) d'huile végétale
  • 1 tasse (250ml) de lait
  • 1 c. à soupe (15ml) de zeste de citron râpé (env. 1 citron)
  • 1 tasse (250ml) de framboises fraîches ou surgelées (j'ai doublé la quantité)
  • 1 tasse (250ml) de bleuets frais ou surgelés (je les ai omis)
 



Préparation
  1. Préchauffer le four à 400°F (200°C).  Beurrer ou vaporiser d'enduit végétal 12 moules à muffens de grosseur moyenne (j'en ai beurré 24, trouvant mes moules petits)
  2. Dans un bol, tamiser la farine, la levure chimique et le sel
  3. Dans un autre bol, battre l'huile, le sucre, l'oeuf, le lait et le zeste de citron jusqu'à l'obtention d'un mélange homogène.
  4. Incorporer les ingrédients secs aux ingrédients humides.  Mélanger délicatement à l'aide d'une cuillère de bois..
  5. Ajouter les fruits et mélanger délicatement sans trop brasser
  6. Verser dans les moules.  Cuire au four pendant 20 minutes à 400°F (200°C) ou jusqu'à ce qu'un cure-dent inséré en ressorte sec.
  7. Laisser tiédir, démouler et refroidir sur une grille.

Orzo à la bette à carde de Ricardo



Je n'avais jamais cuisiné la bette à carde auparavant, mais c'est en voyant cette recette que j'ai eu envie d'essayer ça.
J'avais alors acheté l'orzo (que j'ai trouvé dans la section des pâtes), mais il me restait à trouver de la bette à carde.  Il se trouvait que j'ai été un bout sans qu'il y en ait chez Provigo, donc j'ai dû attendre l'été pour qu'il y en ait.
Après les avoir lavés et triés, j'ai fait la recette pour accompagner le saumon glacé à l'érable.

Ingrédients
  • 250ml (1 tasse) d'orzo
  • 10 tiges de bette à carde avec les feuilles (j'ai pris une botte complète de bette à carde rouge)
  • 45ml (3 c. à soupe) d'huile d'olive
  • 2 gousses d'ail, hachées finement
  • 125ml (1/2 tasse) de bouillon de poulet
  • Sel et poivre

Préparation
  1. Dans une casserole, cuire les pâtes dans l'eau bouillante salée jusqu'à ce qu'elles soient al dente.  Égoutter et réserver.
  2. Émincer les tiges et les feuilles de bette à carde et les réserver séparément
  3. Dans la même casserole, attendrir les tiges de bette à carde dans l'huile environ 2 minutes.  Ajouter les feuilles et l'ail.  Poursuivre la cuisson 1 à 2 minutes.  Saler et poivrer.  Ajouter le bouillon et laisser réduire de moitié.  Ajouter les pâtes et poursuivre la cuisson jusqu'à ce qu'elles aient absorbé le bouillon (et se teindre de la couleur des tiges).
  4. Rectifier l'assaisonnement
  5. Servir dans le saumon confit dans l'huile d'olive.


( Truc de Ricardo ) L'orzo est une pâte alimentaire qui ressemble à un gros grain de riz. Il est aussi délicieux en accompagnement de viandes et de poissons. Si vous aimez les épinards, vous adorerez la bette à carde! Non seulement ses feuilles géantes sont charnues et tendres à la fois, mais ses tiges, de la grosseur d'un céleri, sont de différentes couleurs: rose, rouge, jaune, violet, blanc ou orange. À vous de choisir la couleur de votre plat...

Saumon glacé à l'érable



Ce n'est pas la première recette que je fais qui vient du blogue Délices & Confession, mais j'ai fini par décider de partager les recettes que j'ai essayées, et en même temps de vous faire découvrir ce blogue tenu par mon ancienne camarade du secondaire qui m'a donné envie de me lancer dans la vague foodie.
Je commence donc avec une recette de poisson que j'ai essayée cet été et dont il a fallu que je coache mon père pour la cuisson sur le BBQ, parce qu'il a souvent tendance à trop cuire le poisson en plus qu'il n'a pas encore tout à fait assimilé le concept du feu indirect (c.à.d cuire du côté du brûleur éteint).  Je m'en suis assez bien sortie malgré tout, et j'ai accompagné ça avec de l'orzo à la bette à carde dont je partagerai la recette dans le prochain billet.

Ingrédients
  • 4 filets de saumon de 150g chacun

Sauce à l'érable
  • 60ml (1/4 de tasse) de sirop d'érable
  • 60ml (1/4 de tasse) de ketchup
  • 30ml (2 c. à soupe) de moutarde de Dijon
  • Sel et poivre au goût

Préparation
  1. Dans un bol, fouetter ensemble les ingrédients de la sauce
  2. Badigeonner généreusement les filets de saumon avec la sauce en prenant soin de recouvrir la chair et la peau
  3. Régler le barbecue à puissance moyenne-élevée.  Huiler la grille et déposer les filets de saumon la peau dessous.  Fermer le couvercle et laisser griller de 3 à 4 minutes.
  4. Badigeonner les filets avec le reste de la sauce et faire cuire de l'autre côté, environ 3 minutes.  Le saumon est cuit lorsqu'il se détache à la fourchette.

Note : Si vous avez peur de trop cuire ou carboniser votre saumon ou de le cuire trop rapidement, fermez un brûleur et déposez les filets sur ce côté.  Il cuira ainsi plus lentement, mais il se peut que vous ayez à retourner les filets une deuxième fois. Mais au moins, votre saumon ne sera pas sec, ni carbonisé.